Payolle – Pyrénées

Payolle, un joli coin des Pyrénées

lac-payolle

C’est un endroit où j’ai passé quelques années à randonner, travailler, photographier et pratiquer de nombreuses activités de montagne.
Sylvain de Payolle, je me sens bien dans ce nom.
Quand je dis Payolle, je pense à ce domaine entre Soum de Bassia et Montarrouye, entre les Arribes et le Plo del Naou sans oublier le massif de l’Arbizon, enfin partout où l’on randonne en partant de Payolle. Ce sont les frontières naturelles du cirque de Payolle, ou le bassin hydrographique qui alimente l’Adour de Payolle si vous préférez. Et puis de temps en temps je me laisse aller sur l’Adour de Lesponne et celle de Gripp.

article-2Si ce territoire est morcelé par les hommes et leur histoire entre Beyrède-Jumet, Aspin-Aure, Campan et nos quatre voisins d’Aure, il n’en demeure pas moins une belle entité géographique avec son entrée par La Séoube et ses trois cols menant en vallée des Nestes. C’est un lieu de transhumance où il fait bon se balader entre les courtaous et les cabanes de bergers. La vie d’estive aujourd’hui est encore très présente formant un écosystème riche en rencontres, en commençant par les femmes et les hommes qui y travaillent, les paysages qu’ils ont façonnés au fil des siècles et qu’ils continuent de façonner, la faune et la flore spécifique qui s’y rattachent.
Et puis comme dans toutes les Pyrénées sans doute et dans d’autres coins du monde où le mot nature revêt encore un sens de sauvage, de riche, de multiple et de beauté, à Payolle on trouve tous les paradoxes de notre société contemporaine : exploitation touristique/préservation des richesses naturelles, activités traditionnelles/protection de l’environnement… Et j’aime assez ces paradoxes, j’aime admirer, photographier, protéger, gérer mais également chasser, pêcher et cueillir, c’est à dire vivre la nature et y être acteur. Vautour percnoptèreJ’aime ce modèle où l’homme a toute sa place dans la nature et non pas à côté, où les activités traditionnelles peuvent garder toute leur place pour peu qu’elles sachent s’adapter à ces « néo paradigmes » écolo-protecto-urbano-technico-bobo, enfin je veux dire au développement durable, à la protection des milieux et à la gestion des espaces, des espèces et des activités.
Mais ce qui est sympa, c’est de regarder des belles photos alors rendez-vous sur l’album de Payolle, au sens large du terme : ses paysages, sa faune, sa flore et ses hommes.

Et si vous voulez randonner avec un professionnel et appréhender toute les richesses de notre montagne, contactez-moi !

À propos de Sylvain de Payolle

Photographe pyrénéen, accompagnateur en montagne, passionné de nature, randonnées et affûts en tous genre. Photographe animalier, amoureux de la faune sauvage mais également de la flore et des paysages. Venez explorer la montagne avec moi...
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *